renouvellement


renouvellement

renouvellement [ r(ə)nuvɛlmɑ̃ ] n. m.
renovelement « recrudescence » XIIe; de renouveler
1Remplacement de choses, de gens par d'autres semblables. Renouvellement d'un stock, des provisions. réapprovisionnement. « la vie est faite du perpétuel renouvellement des cellules » (Proust). Renouvellement d'une assemblée par tiers, par cinquième. Renouvellement de la population. Taux de renouvellement. turn-over.
2Changement complet des formes qui crée un état nouveau. renouveau, rénovation, transformation. Le renouvellement des sciences et des arts. renaissance. Le besoin de renouvellement de certaines structures. Renouvellement d'un genre littéraire.
3(1596) Remise en vigueur dans les mêmes conditions. Renouvellement d'un bail. prorogation, reconduction. Demande de renouvellement de passeport. Renouvellement d'un abonnement.
Relig. Confirmation des vœux, prononcés de nouveau. Renouvellement des vœux du baptême ( confirmation) . Renouvellement de la communion solennelle; absolt Faire son renouvellement ( renouvelant, renouveler [I, 5o]) .

renouvellement nom masculin Action de renouveler, fait de se renouveler, d'être renouvelé : Le renouvellement du stock. Changement complet de la structure, des formes : Le renouvellement de l'équipe gouvernementale. Émission d'un nouvel engagement, accompli publiquement devant la communauté chrétienne. ● renouvellement (expressions) nom masculin Renouvellement des fonds océaniques, synonyme de expansion des fonds océaniques. ● renouvellement (synonymes) nom masculin Action de renouveler , fait de se renouveler, d'être renouvelé
Synonymes :
- réapprovisionnement
Changement complet de la structure, des formes
Synonymes :
- rénovation
Émission d'un nouvel engagement, accompli publiquement devant la communauté chrétienne.
Synonymes :

renouvellement
n. m.
d1./d Remplacement (de choses, de personnes). Le renouvellement du stock. Le renouvellement du corps enseignant.
d2./d Action de donner un caractère nouveau à qqch. Le renouvellement d'un genre littéraire.
d3./d Action de reconduire. Renouvellement d'un contrat.

⇒RENOUVELLEMENT, subst. masc.
Action de renouveler; résultat de cette action.
A. — 1. a) Remplacement de choses par d'autres de même espèce. Renouvellement des provisions, du stock. [Il] se pinçait le doigt à toutes portes, et c'était un perpétuel renouvellement de ses ongles (A. FRANCE, Pt Pierre, 1918, p. 258). Je n'eusse jamais (...) soupçonné ce confort (...) ces renouvellements d'assiette que je n'avais osé torcher de mon pain qu'à la dérobade (ARNOUX, Zulma, 1960, p. 61). Étudier le taux de renouvellement des acides nucléiques dans les tissus (PRIVAT DE GARILHE, Acides nucl., 1963, p. 56).
b) Fait de remplacer, de succéder à des personnes. Vous aviez demandé le renouvellement incessant des défenseurs, et fait adopter le système de la succession à Verdun de tous les corps de notre armée. Ils s'y sont succédé (VALÉRY, Variété IV, 1938, p. 78).
2. Remplacement total ou partiel des éléments qui composent quelque chose, en particulier un organisme, un tissu; fait de (se) régénérer. Durée, vitesse de renouvellement. La digestion et la nutrition sont donc les deux parties essentielles, les deux termes de la grande fonction générale du renouvellement de l'animal (CUVIER, Anat. comp., t. 3, 1805, p. 5). Voit-on cependant que les procédés de cette agriculture tropicale africaine aient été sensiblement modifiés (...), que les moyens d'amendement et de renouvellement du sol se soient substitués aux habitudes traditionnelles? En aucune façon (VIDAL DE LA BL., Princ. géogr. hum., 1921, p. 205).
[À propos d'un groupe, d'une assemblée] Renouvellement par tiers, par cinquième. Je me prononçai pour le renouvellement intégral de la Chambre des députés (CHATEAUBR., Mém., t. 3, 1848, p. 13). Le fait est que si le renouvellement de l'Académie se poursuit avec cette rapidité, il ne s'y trouvera plus bientôt que des gens qui lui seront hostiles [à Gregh] (LÉAUTAUD, Journal, 2, 1908, p. 212).
B. — Changement de certains caractères, de l'aspect de quelque chose ou de quelqu'un, qui lui fait retrouver de la nouveauté, de l'originalité. Synon. renouveau. Une gracieuse poupée, (...) qui vous fait honneur dans le monde, avenante, qui pique et réveille le goût par la perfection et les renouvellements de sa toilette (TAINE, Notes Paris, 1867, p. 193). Toute chose prenait cette apparence qui suit les grands renouvellements: un mélange de bouleversé et d'identique, de banal et d'inconnu (MALÈGUE, Augustin, t. 1, 1933, p. 132).
[À propos d'une pers., d'un attribut, d'une faculté de la pers.] Renouvellement d'esprit, de la vie intérieure; personnalité impropre au renouvellement. Plus il [Bossuet] avait vu Mme de La Vallière dans le temps de son noviciat, plus il avait été frappé de sa force et de son essor, de son entier renouvellement de cœur (SAINTE-BEUVE, Caus. lundi, t. 3, 1851, p. 468). Une époque où j'étais encore réceptif, capable de progrès, voire de renouvellements profonds (MARTIN DU G., Souv. autobiogr., 1955, p. LXXI).
P. méton. Faculté de se renouveler. Il a tous les dons [Sacha Guitry]: la facilité, la langue, (...) le renouvellement, la fertilité (LÉAUTAUD, Théâtre M. Boissard, 1943, p. 248). Impression nouvelle. Combien je vous remercie d'être venus me chercher pour qu'un dimanche au moins (jour parfois un peu morne) j'eusse le renouvellement de me sentir provençal, languedocien, gascon (BARRÈS, Cahiers, t. 5, 1906, p. 285).
[À propos d'une production hum., d'une réalité soc.] Renouvellement artistique, scientifique; renouvellement des sciences, des arts, des techniques, d'un genre littéraire; renouvellement de la morale, des mœurs, de la société; renouvellement des formes, des méthodes. Je vois dans les croyances ébranlées de l'homme (...) dans les tremblements répétés de ses institutions politiques, tous les symptômes d'un bouleversement, et par conséquent d'un renouvellement prochain et imminent (LAMART., Voy. Orient, t. 1, 1835, p. 226). Le renouvellement des études historiques ne datait pas de si loin que nous n'en goûtions encore la fraîcheur (MALÈGUE, Augustin, t. 1, 1933, p. 155).
Loc. adj. En renouvellement. Le volume de la production de ces industries nouvelles ou en renouvellement était énorme comparé aux quantités restreintes qui naissaient dans les ateliers artisanaux (ROBERT, Artis., 1966, p. 64).
C. — 1. Fait de renaître, de reparaître. Fénelon (...) avait été fort frappé du renouvellement de zèle et de force dans ce parti [janséniste] qu'on croyait abattu, et qui reprit une nouvelle vigueur dans les premières années du siècle (SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t. 5, 1859, p. 420). Un autre eût puisé dans cette heure de doute un renouvellement d'amère énergie, ou, tout au contraire, un avertissement définitif; et il eût repris sa besogne, ou changé de voie (MARTIN DU G., Devenir, 1909, p. 84).
Vieilli. [À propos d'un phénomène cyclique] Au renouvellement de l'année, des saisons. L'équinoxe de printems, époque précise à laquelle les Perses célébraient le renouvellement de la nature (DUPUIS, Orig. cultes, 1796, p. 138). C'est une belle fille. Bien certainement, si le chef des sauvages ne lui met point sur la tête la moitié de sa couronne, il se la fera servir toute rôtie, un jour de fête, au renouvellement de la lune, par exemple (PONSON DU TERR., Rocambole, t. 3, 1859, p. 421).
♦ [Sans compl. déterminatif] Période de renouvellement. Semblant terminer sans retour les douceurs de l'automne, ils ont forcé notre espoir [les frimas] à n'en plus attendre que de la saison de renouvellement (SENANCOUR, Rêverie, 1799, p. 100).
[À propos d'une pers.] Fait de reprendre des forces, de retrouver une certaine intégrité physique ou morale; état qui en résulte. L'appétit était déjà revenu un peu. Pour la lactation, M. Deschaumes pense qu'elle n'eût rien fait pour le renouvellement physique de la mère (MICHELET, Journal, 1850, p. 109):
Un jour, Jean-Jacques sentit soudain ce qu'il était en train de faire. Sa Julie, Julie « la pécheresse », était une nouvelle Héloïse, et le siècle rapprendrait par elle ce que c'est qu'aimer, aimer toujours, par une sorte de renouvellement continu et généreux de l'être, malgré l'habitude et en dépit de tout...
GUÉHENNO, Jean-Jacques, 1950, p. 210.
2. Remise en vigueur. J'avais imaginé, pour notre temps de crise, mon organisation des prisons d'état. — Oui, sire, mais elle fut loin de faire fortune dans nos salons (...). Nous criâmes de tous côtés aux nouvelles bastilles, au renouvellement des lettres de cachet (LAS CASES, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 911).
D. — Action de faire de nouveau; résultat de cette action.
1. Action de recommencer quelque chose; fait de se produire de nouveau. Aussitôt que tu sauras quel est le nouveau directeur de l'Odéon, tâcher de le voir, faire agir par Blanche et avoir un renouvellement de parole positif (FLAUB., Corresp., 1856, p. 202). Quelques parties s'arrêtent les premières, se remettent en mouvement par l'effet de la continuation du mouvement des autres, et alors elles deviennent à leur tour des causes de renouvellement du mouvement dans les autres parties qui avaient cessé de se mouvoir (DURKHEIM, Divis. trav., 1893, p. 385).
Renouvellement de connaissance. Reprise de contact, de relations avec quelqu'un. J'aurais dû ne pas repousser le renouvellement de connaissance avec Mme la comtesse Berthois (STENDHAL, Souv. égotisme, 1832, p. 67).
RELIG. Action de renouveler sa profession de foi. 7 juin. Renouvellement solennel de la première communion de Véronique. Elle a remis sa robe blanche de l'année dernière (BLOY, Journal, 1903, p. 176). Absol. Je suis retourné au catéchisme. On prépare le Renouvellement (ARAGON, Le Mentir-vrai, 1980, p. 36).
2. Prolongation de la validité de quelque chose, reconduction de ce qui arrive à expiration. Synon. prorogation. Renouvellement d'une garantie, d'un traité; renouvellement d'un abonnement, d'un effet, d'un billet; renouvellement d'un passeport. Sa fortune composée (...) des douze mille francs que rapportaient alors les terres de Faucombe, mais dont le revenu s'augmentera d'un tiers au renouvellement des baux (BALZAC, Béatrix, 1839, p. 69). C'était en période électorale, pendant qu'il sollicitait, comme on dit, le renouvellement de son mandat (A. FRANCE, Île ping., 1908, p. 345).
Venir à renouvellement. Arriver à la date de reconduction. Conclus, généralement pour deux ans, dans une période de stabilité monétaire et d'euphorie économique, les accords sont venus à renouvellement dans une conjoncture très différente (REYNAUD, Syndic. en Fr., 1963, p. 184).
Absol. Une nouvelle sentimentale destinée à amorcer l'abonné à l'époque du renouvellement (A. DAUDET, Jack, t. 2, 1876, p. 127).
Renouvellement + compl. indiquant la durée du nouveau délai. Je ne sais comment demander à M. Garcias, après tant d'ennuis, un renouvellement de deux mois, soit fin décembre (VILLIERS DE L'I.-A., Corresp., 1868, p. 123). Elle tenait prêtes, pour aider son jeune client, mille ressources, dont la plus anodine était un renouvellement à trois mois en doublant la valeur du billet (MIOMANDRE, Écrit sur eau, 1908, p. 222).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1160 « recommencement, nouvelle vigueur » (Eneas, 9986 ds T.-L.); b) ca 1176 spéc. « retour, renaissance (de la belle saison, de l'année) » (CHRÉTIEN DE TROYES, Cligès, éd. A. Micha, 6262); 2. 1243 « remplacement » (Lett., Moreau 161, f ° 34 v °, B.N. ds GDF. Compl.); 3. a) 1273 « remise en vigueur, réhabilitation, revalidation » (Hagin le Juif, B.N. 24276, f ° 65 v °, ibid.); b) 1837 spéc. et absol. « prorogation de l'échéance d'une dette, d'un effet de commerce, etc... » (BALZAC, C. Birotteau, p. 307); 4. a) ca 1465 « recommencement, réitération, répétition » (G. CHASTELLAIN, Chron., I, 18, Œuvres, éd. Kervyn de Lettenhove, t. 4, p. 78); b) 1877 spéc. absol. en parlant du renouvellement de la communion solennelle (A. DAUDET, Nabab, p. 124). Dér. de renouveler; suff. -(e)ment1. Fréq. abs. littér.:463. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 747, b) 603; XXe s.: a) 445, b) 740.

renouvellement [ʀ(ə)nuvɛlmɑ̃] n. m.
ÉTYM. XIIIe; renovelement « recrudescence », XIIe; de renouveler.
Action de renouveler, de se renouveler; résultat de cette action.
1 (XIIIe). Remplacement (de choses, de gens par d'autres qui leur sont semblables). || Renouvellement d'un stock, d'une provision. Réapprovisionnement. || Renouvellement de l'eau, du combustible d'une machine. Alimentation. || Renouvellement du linge usé. || Renouvellement des tissus. Régénération. || Le renouvellement du conseil des prud'hommes (cit.) se fait par moitié tous les trois ans. || Constitution qui prévoit le renouvellement du corps législatif.
1 Le renouvellement des générations est une suite de l'existence des êtres organisés.
É. de Senancour, De l'amour, p. 10.
2 La galerie sera ravissante. Nous y mettrons des fleurs. Tu verras. Je me chargerai de leur entretien et de leur renouvellement.
Maupassant, Pierre et Jean, IV.
3 (…) il baissait progressivement les articles non vendus, préférant les vendre à perte, fidèle au principe du renouvellement rapide des marchandises.
Zola, Au Bonheur des dames, t. II., IX, p. 34.
4 (…) la vie est faite du perpétuel renouvellement des cellules.
Proust, la Fugitive, Pl., t. III, p. 593.
2 (V. 1175). Fait de se reproduire, de se renouveler. || Il faut éviter le renouvellement de ces abus.
3 Changement complet qui crée un état nouveau. Renouveau, rénovation, transformation. || Le renouvellement des sciences et des arts. Renaissance (→ Église, cit. 5). || Le besoin de renouvellement en littérature. Nouveauté (→ Attirance, cit. 3). || Don de renouvellement par des moyens nouveaux (→ Mesure, cit. 10). || Un état (cit. 1) de renouvellement perpétuel.
5 (…) j'admirais la force de renouvellement original du Temps qui, tout en respectant l'unité de l'être et les lois de la vie, sait changer ainsi le décor et introduire de hardis contrastes dans deux aspects successifs d'un même personnage (…)
Proust, le Temps retrouvé, Pl., t. III, p. 935.
6 Elle ne savait pas qu'il n'est peut-être pas arrivé une seule fois, qu'un homme ait, de son plein gré, refusé le renouvellement de sa joie.
F. Mauriac, le Fleuve de feu, III, p. 163.
7 — Vous vouliez donc aller très loin, Monsieur Chavegrand ? reprit Louis. Oh ! je comprends, je comprends : le besoin de renouvellement, d'aventures, n'est-ce pas ?
G. Duhamel, Salavin, VI, III.
4 Remise en vigueur dans les mêmes conditions. Dr. || Renouvellement d'effet : prorogation d'échéance d'un effet de commerce. || Renouvellement des baux (cit. 6) à loyer. Prorogation, reconduction (→ Continuer un bail). || Renouvellement d'un emprunt (→ Emprunteur, cit. 2). || Demande de renouvellement de passeport.
8 Cérizet espéra gagner une dizaine de mille francs au moins par an, pendant douze ans, sans compter les éventualités, ni les pots-de-vin donnés à chaque renouvellement de bail par les fonds de commerce qui s'y établiraient (…)
Balzac, les Petits Bourgeois, Pl., t. VII, p. 219.
5 Relig. Confirmation des vœux, prononcés de nouveau. || Renouvellement des vœux d'une religieuse. || Renouvellement des vœux du baptême ( Confirmation, rénovation), de la communion solennelle. En ce sens (absolt). || Faire son renouvellement après une année de catéchisme de persévérance. Renouvelant, renouveler (II., 2.).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • renouvellement — Renouvellement, Renouatio, Redintegratio. Renouvellement de vieilles choses, Interpolatio. Renouvellement d usures, quand on convertit les arrierages en son principal, Anatocismus. Renouvellement de delay pour faire enqueste, Decreta instauratiua …   Thresor de la langue françoyse

  • renouvellement — Renouvellement. s. m. v. Changement par lequel une chose prend une nouvelle forme. Le renouvellement general du monde. le renouvellement de tontes choses. le renouvellement de la saison, de la lune …   Dictionnaire de l'Académie française

  • renouvellement — (re nou vè le man) s. m. 1°   Rétablissement d une chose dans un état nouveau ou dans un état meilleur. Le renouvellement de la saison, de l année. •   Cette longue société nous a fait un renouvellement de connaissance, SÉV. à Moulceau, 25 oct.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • RENOUVELLEMENT — n. m. Action de renouveler ou de se renouveler, Résultat de cette action. Le renouvellement de l’année, de la saison. Le renouvellement de la lune. Le renouvellement des traités. Renouvellement d’alliance. Renouvellement d’un bail. Renouvellement …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • RENOUVELLEMENT — s. m. Rénovation, rétablissement d une chose dans son premier état ou dans un état meilleur. Le renouvellement de l année, de la saison. Le renouvellement de la lune. Le renouvellement des traités. Renouvellement d alliance. Renouvellement d un… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • renouvellement — atnaujinimas statusas T sritis automatika atitikmenys: angl. refresh; refreshing; refreshment; regeneration; renewal; renovation; updating vok. Aktualisierung, f; Auffrischung, f; Erneuerung, f; Fortschreibung, f; Regenerierung, f;… …   Automatikos terminų žodynas

  • renouvellement — apykaita statusas T sritis Energetika apibrėžtis Keitimasis, mainai. atitikmenys: angl. interchange vok. Austausch, m; Wechsel, m rus. обмен, m pranc. échange, f; renouvellement, m …   Aiškinamasis šiluminės ir branduolinės technikos terminų žodynas

  • renouvellement — nm. rnoval(a)mê (Albanais) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • RENOUVELLEMENT BIOLOGIQUE — «C’est toujours la même lampe qui éclaire, pourtant ce n’est jamais la même flamme qui brûle puisque la flamme se nourrit d’un combustible sans cesse renouvelé. Ainsi l’homme: toujours un, toujours autre, puisqu’il est perpétuellement recréé par… …   Encyclopédie Universelle

  • Renouvellement de l'air interieur — Renouvellement de l air intérieur Le renouvellement de l air des volumes intérieurs est un problème important dans le domaine de l architecture et de la conception des habitacles. Ses enjeux concernent le confort, la santé, mais aussi les… …   Wikipédia en Français